30 ans, 40 ans, plus ? Jusqu’à quel âge peut-on devenir architecte d’intérieur ?

devenir architecte sur le tard

Être architecte d’intérieur est un métier qui attire de nombreux hommes et de nombreuses femmes chaque année. Certains découvrent cette passion dès leur plus jeune âge, tandis que d’autres ne s’y intéressent vraiment qu’après avoir entamé une carrière dans un tout autre domaine. Vous vous demandez si des personnes plus âgées peuvent tout de même exercer ce métier et s’il est possible de devenir architecte sur le tard ? Vous voulez savoir s’il existe un âge précis pour se lancer comme architecte d’intérieur ou si l’on peut encore devenir architecte à 30 ans ou devenir architecte à 40 ans ou plus ? C’est ce que nous allons essayer de décrypter pour vous dans cet article sur le sujet.

Comprendre le métier d’architecte d’intérieur

Pour commencer, il ne faut pas confondre l’architecte d’intérieur avec la décoratrice d’intérieur ou le décorateur d’intérieur. En effet, même si le travail de l’un peut présenter quelques similitudes avec celui de l’autre, l’architecte d’intérieur est beaucoup plus spécialisé dans la modélisation des espaces. Son travail consiste à créer chez vous une ambiance agréable et conviviale, mais aussi et surtout un intérieur fonctionnel. Il a le sens de l’esthétique, ce qui lui permet de procéder à la modulation des volumes, des couleurs et des matières pour que votre intérieur soit original et conforme à vos attentes. C’est un technicien qui possède des compétences techniques bien précises, mais c’est aussi un artisan qui met à l’œuvre sa créativité.

D’ailleurs, il ne la met pas uniquement au service des particuliers, travaillant aussi pour des commerçants, des bureaux à agencer et tout type de professionnel qui pourrait avoir besoin de rénover et d’embellir son intérieur.

Quels sont les atouts d’un bon architecte d’intérieur ?

Pour accomplir les missions qui sont les siennes, l’architecte d’intérieur doit avoir des compétences et connaissances techniques. Il doit aussi présenter des qualités bien spécifiques qui lui seront utiles au quotidien. Il s’agit de :

  • La rigueur : dans ce métier, être pointilleux et perfectionniste est un véritable atout.

  • La créativité : cette qualité est indispensable pour l’architecte d’intérieur, mais il doit aussi savoir prendre en compte le cahier des charges du client pour donner vie à ses envies tout en respectant le budget et les délais prévus.

  • La curiosité : l’architecte d’intérieur doit s’intéresser aux changements dans son domaine d’activité, se tenir au courant des nouveautés pour pouvoir maintenir ses connaissances à jour en permanence.

  • Le sens du contact : étant donné qu’il s’agit d’un métier de contact, l’architecte d’intérieur doit être en mesure de gérer efficacement les rapports humains, en faisant preuve d’écoute et d’empathie.

atouts architecte d'intérieur

Peut-on devenir architecte d’intérieur sur le tard (à plus de 30 ou 40 ans) ?

Après avoir rappelé les critères qui font d’un architecte d’intérieur un bon architecte d’intérieur, nous pouvons mieux répondre quant à la question de l’âge.

En réalité, l’avantage pour se lancer comme architecte d’intérieur, c’est que ce n’est pas un métier réservé uniquement aux jeunes. En effet, les jeunes diplômés tout droit sortis des écoles ne sont pas les seuls à pouvoir s’intéresser à ce corps de métier. Il n’est pas rare de voir aujourd’hui des hommes et femmes âgés de 40 ans ou de 50 ans et plus qui se reconvertissent en tant qu’architecte d’intérieur.

Certains sont dans le domaine des arts décoratifs depuis plusieurs années, mais d’autres débutent. Il faut savoir d’ailleurs que se lancer dans ce métier sans avoir un certain background et un certain parcours de vie n’est pas toujours une bonne idée. D’ailleurs, à part si vous avez suivi des études et ou une formation spécifiquement prévue pour ce métier comme celle que nous vous proposons au sein de l’ENDB, nous pourrions presque dire que l’idéal serait plutôt de s’être essayé à autre chose pendant quelques années, pour avoir l’expérience et la maturité nécessaire au métier d’architecte d’intérieur.

En effet, une personne de 40 ou 50 ans, qui a déjà été amenée à aménager d’elle-même de nombreux espaces à commencer par son propre logement (pourquoi pas après moult déménagements), mais aussi des espaces professionnels ou autre et qui a déjà été confrontée à moult situations et défis professionnels sera beaucoup plus préparée à faire face aux exigences du métier d’architecte d’intérieur. Avec l’âge, on voyage, on fait des découvertes, on se fait des amis et on crée des contacts, on en finit toujours par acquérir une expérience intéressante et qui va parfaire notre profil aussi sur le plan professionnel.

Tout cela vous permet d’avoir les armes nécessaires pour affronter au mieux le métier d’architecte d’intérieur. Il n’y a donc pas vraiment d’âge limite pour exercer ce métier tant que vous avez l’énergie nécessaire et les qualités que nous avons évoquées en amont et qui seront bien plus appréciables pour un employeur qu’un âge donné, vous pouvez devenir architecte d’intérieur.

Qui peut devenir architecte d’intérieur ?

Comme vous avez pu le voir plus haut, n’importe qui peut devenir architecte d’intérieur. Que vous soyez un jeune diplômé ou un professionnel qui souhaite se reconvertir, vous pouvez vous intéresser à cette activité. Ainsi, que vous ayez 22 ans, 30 ans, 40 ans ou 50 ans, vous pouvez toujours devenir architecte d’intérieur tant que vous avez la motivation de mener à bien votre projet de reconversion professionnelle.

Alors même si vous êtes actuellement dans un autre domaine d’activité, sachez qu’il n’est pas trop tard pour entamer une reconversion professionnelle et pour devenir architecte d’intérieur. Et il ne sera d’autant moins trop tard que, comme nous l’avons vu, votre expérience de vie et votre expérience professionnelle seront des atouts qui vous serviront au quotidien et qui pourront faire de vous un très bon architecte d’intérieur quand bien même vous auriez choisi une autre filière au moment où vous êtes entré(e) dans la vie active.

Précisons enfin que si tout le monde pourra devenir architecte d’intérieur tardivement en s’en donnant les moyens même après avoir dépassé la trentaine, la quarantaine ou la cinquantaine, les métiers qui sont étroitement liés comme celui de décoratrice d’intérieur / décorateur d’intérieur ou de coach en décoration d’intérieur par exemple seront eux aussi accessibles de la même manière et qu’ils représenteront un excellent tremplin pour ceux qui voudraient passer de l’un à l’autre.