Qu’est-ce qu’un maître d’œuvre ?

définition maître d'oeuvre

Encore appelé responsable de la maîtrise d’œuvre, le maître d’œuvre (MOE) est une personne physique ou morale sélectionnée par le maître d’ouvrage afin de conduire à terme un projet de construction ou de rénovation.

Il se porte garant des coûts, des délais et conduit les travaux en conformité au contrat et au cahier des charges. Sa mission revêt donc une importance capitale pour la réussite de tout projet de construction et de rénovation.

Quel est le rôle de la maîtrise d’œuvre ? Quelles sont les particularités de ce professionnel que vous pourriez choisir de devenir pour compléter votre background comme architecte d’intérieur ? Quels sont ses devoirs et obligations ? Et, quelles sont les assurances de ce dernier ? Retrouvez dans cet article l’essentiel à connaître sur la maîtrise d’œuvre.

Mieux cerner le concept de maître d’œuvre

Souvent méconnu du grand public, le maître d’œuvre est la personne chargée de la réalisation et de la gestion de projets de construction et de rénovation. Il est donc la personne qui réalise les demandes émanant de la maitrise d’ouvrage (le client). Beaucoup de bons architectes d’intérieur salariés évoluent naturellement vers ce poste, le plus souvent pour pouvoir se lancer à leur propre compte, mais aussi parfois pour être en mesure d’endosser davantage de responsabilité.

En d’autres termes, le maître d’œuvre s’occupe de la gestion opérationnelle du chantier de construction ou de rénovation. Pour cela, il doit veiller au délai de livraison des travaux, évaluer les coûts, évaluer les compétences des travailleurs, et ce, dans le respect d’un cahier des charges et d’un contrat.

rôle du MOE

Vous l’aurez compris, le maître d’œuvre est chargé de la supervision des travaux. Il est donc habilité à diriger l’exécution des travaux confiés par le maître d’ouvrage ou le donneur d’ordre qui en revanche peut être un particulier, un marchand de biens ou un promoteur.

Maître d’œuvre : quel est son rôle ?

Afin de mieux cerner le concept de maître d’œuvre, il est indispensable d’appréhender le rôle de ce dernier. En effet, le rôle principal de la maîtrise d’œuvre est de conduire le projet depuis sa conception jusqu’à la remise des clés. De surcroît, il est habilité à jouer ce rôle pour tous travaux de construction, de rénovation, d’extension, et ce, qu’il s’agisse d’une maison, d’un appartement, d’un bâtiment professionnel et autres. Ainsi, le maître d’œuvre est habilité à :

  • Définir avec son client, le type, l’ampleur et les coûts des travaux à faire ;
  • S’assurer du bon déroulement des travaux ;
  • Élaborer les plans ;
  • Assister le maître d’ouvrage dans la sélection des travailleurs et coordonner le travail de ces derniers ;
  • Définir ses choix techniques ;
  • Veiller à ce que les travaux soient livrés à l’échéance dans le respect des délais et du cahier des charges.

Quels sont les attributs d’un bon maître d’œuvre ?

Le bon maître d’œuvre doit d’ores et déjà maîtriser les différents produits du bâtiment et leurs diverses applications. Ce professionnel chevronné est en mesure de proposer différentes solutions en conformité aux résultats attendus. Il doit savoir s’entourer des meilleurs intervenants afin de mener à bien le chantier qui lui est confié.

Quelles sont les obligations du maître d’œuvre ?

obligations en maîtrise d oeuvre

Comme tout travailleur sur un chantier, le maître d’œuvre est à la portée d’un éventuel incident sur ce dernier, et ce, qu’il en soit l’auteur ou que l’incident provienne de l’un des intervenants sélectionnés. Or, par rapport à l’article 1792 du Code civil, tout dommage remettant en cause la solidité de l’ouvrage ou le rendant impropre à sa destination incombe à la maîtrise d’œuvre.

Dès lors, la souscription d’une assurance responsabilité civile professionnelle s’avère indispensable afin de pallier tout désagrément au cours des travaux et par ricochet sécuriser le maître d’œuvre. Ce dernier doit également fournir une garantie décennale à l’instar des professionnels du bâtiment.

Cela pourra le mettre à l’abri en cas de dommage relatif à la solidité du bâtiment ou impropre à l’usage. Il doit veiller au respect du devis établi au préalable afin d’éviter qu’une augmentation des tarifs d’un intervenant durant les travaux ne soit facturée à son client.